Agriculture de précision avec LINAK

La Fritzmeier Umwelttechnik Company a développé, en collaboration avec l'université technique de Munich/Weihenstephan, un système qui considère le potentiel de récolte spécifique par sous-domaine et analyse en même temps la croissance des plantes.

Les données du sol sont collectées au moyen d'un récepteur GPS. La croissance des plantes est mesurée avec un capteur optique.

À l'aide du système ISARIA, l'agriculteur obtient une récolte maximale, tout en économisant des coûts, puisqu'il n'utilise que la juste quantité d'engrais nécessaire.

L'une des pièces essentielles du système est un mécanisme agricole monté sur le système hydraulique avant du tracteur.

Les ingénieurs de chez Fritzmeier ont délibérément refusé le choix d'un système hydraulique.

'Il n'y a souvent aucune connexion hydraulique libre sur l'avant du tracteur. C'est pourquoi nous avons choisi des vérins électriques', dit Johan Janker, Ingénieur Développement chez Fritzmeier Umwelttechnik.

L'alimentation des capteurs est toujours disponible. Janker identifie un autre avantage du système électrique, celui de l'immédiateté opérationnelle. 'Cet équipement est employé de manière surtout saisonnière, c'est à dire qu'il reste inutilisé
une bonne partie de l‘année.'


Un système hydraulique resté longtemps inactif peut mal fonctionner lors du premier redémarrage. Les vérins électriques LINAK, eux, ne nécessitent quasiment pas d'entretien et sont toujours prêts à l'emploi.

Ils sont contrôlés directement à partir de l'électronique du système ISARIA. C‘est une solution économique et immédiatement intégrable dans le construction.

Les deux vérins de la gamme LA36 ne sont pas surexploités. En effet, il faut 4000 N pour déployer et replier les capteurs en douceur tandis que le LA36 peut pousser jusqu'à 10000 N.

Pour les ingénieurs de Fritzmeier, la robustesse du vérin est encore plus importante que sa puissance.

'Durant les essais climatiques, nous vérifions que nos vérins fonctionnent bienà des températures extrêmes et résistent à des changements rapides de température. Pour certains tests, nos vérins doivent supporter plusieurs fois des températures ambiantes allant de +100 à -30°C en continuant de fonctionner. Les vérins sont également exposés à divers produits chimiques', explique Søren Hother Rasmussen, Directeur Général de LINAK GmbH.
  LINAK LA36 actuators in the sensors
Deux vérins LINAK LA36 déploient les capteurs.

Outre tous les avantages d'intégration et de robustesse, Janker note un avantage supplémentaire: la capacité d'auto-verrouillage. Une fois déployé, le vérin électrique ne requiert plus d'énergie. Il se verrouille lui-même et la tige reste en place.

C'est au niveau de l'intégration dans les systèmes électroniques existants que les vérins électriques excellent. Par exemple, si un retour d‘information de position est souhaité, il ne peut être obtenu dans un système hydraulique qu'au prix de l'introduction de modules supplémentaires

Johann Janker décèle un grand potentiel pour les systèmes de réglage électrique dans le secteur agricole. 'De nombreux systèmes hydrauliques peuvent d'ores et déjà être remplacés par des systèmes électriques. Le contrôle et l'intégration sont faciles. Les systèmes électriques continuent leur percée,' prévoit Johann Janker.

Le nouveau système ISARIA de Fritzmeier Umwelttechnik est une merveille d'ingénierie et d‘innovation en ce qui concerne la technologie des capteurs et du traitement de données, mais aussi les domaines de la mécanique et du réglage.

L'ajustement électrique offre à l'agriculture de nombreuses options utiles et facilement intégrables.

Veuillez  contacter LINAK TECHLINE pour davantage de spécifications et découvrir de nouvelles solutions d'actionneurs pour les épandeurs et les autres équipements agricoles.