Michaël Carpentier (CNH) and Nico Planckaert (LINAK) in a conversation in front of a New Holland harvester

Des vérins LINAK dans les Moissonneuses New Holland

New Holland utilise des actionneurs électriques dans ses moissonneuses-batteuses. De nombreux facteurs favorisent l'emploi de vérins électriques, en effet, ils sont plus facilement intégrables et offrent de nombreuses options de contrôle.

Réglage, positionnement, mouvement – les vérins électriques ne manquent pas d'usages dans une moissonneuse-batteuse. Et l'avenir en préfigure davantage. Michaël Carpentier, Directeur Développement chez New Holland à Zedelgem, Belgique, en est convaincu.


Il s'efforce avec son équipe de trouver le moyen de rendre les moissonneuses-batteuses encore plus performantes, respectueuses de l‘environnement et confortables pour l'opérateur. L‘utilisation de vérins électriques joue un rôle important.

L'ajustement précis des engins est particulièrement important pour maximiser les récoltes, c'est pourquoi la précision du positionnement des vérins joue un rôle de premier plan. Les vérins électriques LINAK LA36 accomplissent sensiblement mieux cette tâche que les systèmes hydrauliques pour lesquels le retour d‘information et le positionnement sont d'une grande complexité technique.

La possibilité de retour d‘information de position analogique ou numérique facilite leur intégration à des systèmes de contrôle utilisant un protocole BUS.

L'une des principales applications de mouvement électrique dans une moissonneuse-batteuse se trouve par exemple au niveau de l'éparpillement de la paille. Sur demande, New Holland propose des moissonneuses-batteuses équipées de l'éparpilleur de paille Opti-Spread, appareillé derrière le hache-paille. L'utilisateur contrôle la largeur et la direction de l'éparpillement de la paille éjectée. Deux puissants disques d'éparpillage sont réglés au moyen de vérins LINAK LA36.

"Nous utilisons beaucoup les vérins électriques parce que, contrairement aux systèmes hydrauliques, ils ne présentent pas de risques de fuites," relève Michaël Carpentier de CNH.

L'actionneur LA36 de LINAK convient particulièrement bien. Son carter robuste en fonte d‘aluminium et son indice de protection élevé (IP66 dynamique, IP69K statique) lui permettent d'exécuter de nombreuses tâches dans un grand nombre d'applications agricoles.

La robustesse ne concerne pas uniquement la protection contre les agressions extérieures comme la poussière et l'eau.

La fiabilité de fonctionnement est aussi un enjeu majeur face aux chocs et aux vibrations. Ainsi, le LA36 est employé pour le réglage d'un tamis lors du moissonnage sur un versant. Selon la pente, le vérin provoque un impact latéral sur les tamis, pour que le battage ait toujours lieu sur des tamis chargés de façon uniforme.

"Ce mécanisme est constamment exposé à des vibrations" note Michaël Carpentier. "Il doit fonctionner en toute sécurité et sans problèmes en dépit de ces vibrations."
Sieve adjusting with LINAK LA36

Au cours du développement, LINAK consacre beaucoup de temps et d'efforts aux essais des vérins dans les divers environnements d'exploitation. Les vérins sont exposés en laboratoire aux impacts environnementaux les plus divers. Ils doivent prouver leur résistance au froid, à la chaleur, à l'humidité, aux produits chimiques et aux chocs. Ce n'est qu'après avoir passé les tests qu'ils partent en production puis sont livrés aux clients.

Selon le modèle, une moissonneuse-batteuse peut utiliser jusqu'à treize actionneurs électriques.

Veuillez contacter LINAK TECHLINE pour davantage de spécifications et découvrir de nouvelles solutions d'actionneurs pour les moissonneuses-batteuses et les autres équipements agricoles.